Fédération PCF de Loire-Atlantique membre du Front de Gauche

Fédération PCF de Loire-Atlantique membre du Front de Gauche
Accueil

Loi Travail XXL : moins de droits, plus de précarité !

 
 
 
 

Le président de la République persiste dans sa volonté de légiférer par ordonnances sur le Code du travail, alors que celui-ci vient d'obtenir une large majorité à l'Assemblée nationale. 
 
Le gouvernement a d’ores et déjà engagé des rencontres avec les organisations syndicales et patronales sur la réforme du droit du travail. Chaque organisation est reçue individuellement, en tout et pour tout six fois une heure… Ni plus ni moins ! Plusieurs centrales syndicales ont  décidé de participer à ces réunions. La CGT aussi, avec la volonté d’y défendre un double objectif : avoir une législation du travail renforçant les droits de l’ensemble du monde du travail (salariés et non-salariés) et dénoncer l’idée selon laquelle les droits collectifs seraient responsables du chômage. La centrale de Montreuil sur la base d’un document de 15 pages a mis sur la table des propositions allant dans ce sens. 
 
Les syndicats sont d’ailleurs reçus, fait unique en son genre, sans que le ministère ne dévoile précisément ses intentions. Il faut lire la presse pour découvrir les principales mesures du futur projet de loi.  On y apprend, par exemple, qu’un CDI de « projet », dans la droite ligne du CPE (Contrat Première Embauche) rejeté par la rue en 2006, serait créé pour allonger dans le temps la précarité et pour supprimer toutes contraintes financières pour les employeurs. Ce n’est ni plus ni moins qu’une vieille revendication du Medef. On y apprend également qu’il serait laissé la possibilité de licencier des salariés qui refuseraient d’adapter leur contrat de travail à un accord d’entreprise, même minoritaire. Dès lors, un salarié refusant une baisse de son salaire prévu dans un accord serait licencié sans possibilité de recours.
 
Alors que 70% de l’opinion publique et une majorité de syndicats ont rejeté la loi dite El Khomri, ce gouvernement veut écrire une loi pire que la précédente ! C’est dans ce cadre que plusieurs organisations syndicales ou politiques dont le PCF et ses élus organisent la contre-offensive.
 
 
C’est le sens de la campagne politique estivale proposée Place du Colonel Fabien avec le slogan « L'ÉTÉ ÇA N'EST PAS FAIT POUR CASSER LE CODE DU TRAVAIL » ! L’enjeu est de lancer une campagne d’information, de débat mais aussi de mobilisation en allant à la rencontre des salariés dans les services publics, les entreprises et les territoires, dans le public comme dans le privé. 
 
 
En effet, nombreux sont ceux qui considèrent que la mobilisation doit s’amplifier, s’ancrer sur tous les lieux de vie et de travail, dans un cadre unitaire le plus large possible. 
La rentrée de septembre doit permettre dans ce contexte la traduction des résistances, du mécontentement et d’une volonté de changement en matière économique et sociale avec en ligne de mire la journée du 12 septembre. Journée d’action et de grève dans toutes les entreprises et services.
 
 

Loi Travail XXL : moins de droits, plus de précarité !