Fédération PCF de Loire-Atlantique

Fédération PCF de Loire-Atlantique
Accueil

Retraites : Mobilisons-nous à partir du 5 décembre

 
 
 
 

Emmanuel Macron et Edouard Philippe, en lien avec le MEDEF, veulent mettre un terme au système de retraites par répartition. Travailler plus longtemps pour finir par toucher des pensions en forte baisse, voilà le nouveau régime de souffrances qu'ils veulent infliger aux salariés actuels et futurs. C'est une attaque sans précédent contre la sécurité sociale. Elle nous oblige à la mobilisation la plus large pour mettre en échec le pouvoir.

Le futur système de régime universel de retraites par points  est une arnaque

Le pouvoir veut reculer l'âge de la retraite. Sans le dire, mais en le faisant. En décidant une décote de la pension à 62 et 63 ans, pour inciter à travailler jusqu'à une « âge pivot » fixé à 64 ans. En attendant plus.

La logique libérale est respectée : travailler plus longtemps puisque, selon eux, nous vivons plus longtemps. Mais ce qu'oublient de dire Macron et Philippe, c'est que l'espérance de vie en bonne santé stagne autour de 64 ans, toutes classes sociales confondues, tandis qu'elle ne dépasse pas les 60 ans pour les ouvriers ! C'est donc en travaillant moins longtemps que nous pourrons vivre plus longtemps.

4 dangers importants de cette réforme :

1) Pas de visibilité sur le montant de la retraite car cela dépendra de la valeur du point que l'on ne connaîtra pas à l’avance. Avec ce système, les cotisations sont définies et les pensions s’adaptent aux sommes collectées alors que dans le système actuel le niveau des retraites est garanti.

2)  Le calcul des retraites fait sur l’ensemble de la carrière sera bien moins favorable qu’aujourd’hui car le système actuel garantit la prise en compte des 25 meilleures années pour le privé et les six derniers mois pour le public.

3) Le calcul des retraites ne prendra pas en compte les inégalités et va donc les creuser, des inégalités telles que la pénibilité, différente entre ouvriers et cadres, ou les carrières discontinues et précaires, qui touchent plus souvent les femmes que les hommes.

4) Guidé par des impératifs budgétaires, l'objectif est de baisser la part des dépenses publiques pour les retraites dans le PIB. Les droits des retraités deviendront les seules variables d'ajustement de l'équilibre financier du système. Cette réforme, c'est la baisse programmée des pensions d'au moins 20 à 40% !

Retraites Macron-Philippe de 20 à 40% en moins sur les pensions

La recette du rapport Delevoye, téléguidé par le Président Macron et le Premier ministre Philippe, pour calculer les pensions est toute simple :

            1°)  Nombre de points = Salaires de toute la carrière multipliés par 0,2531 et divisé par 10

            2°)  Pension annuelle en brut = nombre de points multiplié par la valeur du point de 0,55

            3°)  Pension annuelle nette = pension en brut multipliée par 0,926

Pour ceux qui sont déjà en activité c'est un peu plus compliqué car on traduit en points les droits acquis avant l'année 2025 et on ajoute les points nouvelle formule obtenus à partir de 2025.

Recette toute simple mais indigeste car elle conduit à un effondrement du niveau des pensions.

 

Retraites : Mobilisons-nous à partir du 5 décembre