Fédération PCF de Loire-Atlantique membre du Front de Gauche

Fédération PCF de Loire-Atlantique membre du Front de Gauche
Accueil
 
 
 

Flyer Fête des Nouvelles

le 26 March 2019

Flyer Fête des Nouvelles

    Tract Europe pour le 11 avril 2019

    le 26 March 2019

    Tract Europe pour le 11 avril 2019

      Cheminots, usagers : le Parti Communiste est à vos côtés

      le 18 June 2014

      Cheminots, usagers : le Parti Communiste est à vos côtés

      Remettons sur les rails le service public ferroviaire

       
      Le Conseil national du PCF réuni, les 14 et 15 juin 2014, à Paris, apporte sa totale solidarité aux cheminots engagés depuis plusieurs jours dans un conflit social de haut niveau.
       
      Il appelle le gouvernement à reprendre le dialogue et à créer les conditions d'une fin de la grève en reportant l'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi sur la réforme du système ferroviaire. A cet égard, les dernières déclarations émanant de l'Exécutif ne font qu'attiser inutilement les tensions et éloigner une issue rapide et positive au mouvement.
       
      Le Conseil national du PCF s'associe aux cheminots dans la dénonciation du projet de réforme ferroviaire qui, sous couvert d'une fausse réunification, organise en réalité le découpage en plusieurs morceaux de la SNCF, préparant les conditions d'une potentielle privatisation du service public ferroviaire.
       
      Le projet gouvernemental ne règle en rien la lourde dette qui pèse sur le système ferroviaire, si ce n'est d'envisager sa stabilité par de nouvelles suppressions d'emplois, la réduction de l'offre et l'augmentation des tarifs pour les usagers.
       
      Le Conseil national du PCF appelle ses élus et ses militants à amplifier le mouvement de solidarité envers les cheminots.
       

      Nos propositions :

       
      • L’État doit désendetter le ferroviaire et impulser une politique des transports multimodale et complémentaire ;
      • Les infrastructures ferroviaires doivent relever d’une maîtrise publique exercée par la SNCF sous tutelle de l’État propriétaire ;
      • La SNCF doit être réunifiée et organisée de manière à mutualiser ses ressources pour redynamiser le service public. Cette organisation garantit l’unicité du réseau et son entretien, ainsi que le respect des principes du service public, comme l’égalité d’accès ;
      • La cohérence nationale apportée par la SNCF permet une évolution du rôle des Régions. En leur confiant la coordination des autorités organisatrices de transport sur leur territoire, cela permettra d’organiser la réponse aux besoins de transport de manière plus efficiente ;
      • Le Conseil d'Administration de la SNCF doit être majoritairement composé de représentants des usagers et du personnel, d’élus régionaux et parlementaires ;
      • Concevoir le fret ferroviaire comme un service public compte tenu du caractère

       

      d’intérêt général des questions climatiques, écologiques, de sécurité, de relance industrielle et d’aménagement du territoire.

        Le Petit Montoirin : Spécial municipales

        le 14 February 2014

        Le Petit Montoirin : Spécial municipales

        Le Petit Montoirin du 14 février 2014 spécial municipales.

          Bandeaux de soutien aux candidats communistes

          le 29 January 2014

          Bandeaux de soutien aux candidats communistes

            L'avortement est un droit

            le 23 January 2014

            L'avortement est un droit
            Le Parti communiste français souligne la gravité de la situation concernant le respect des droits sexuels et reproductifs, dont l'IVG, en France et en Europe.
             
            Il participe à l'appel de nombreuses organisations, associations et partis poilitiques et vous inviite à y participer nombreuses et nombreux.
             
            " Nous nous opposons aux velléités du gouvernement espagnol qui s'apprête à adopter la législation la plus rétrograde en matière de droit à l'avortement depuis des décennies. Cette menace pour les femmes d'Espagne s'additionne à des régressions effectives en Pologne et dans d'autres pays européens. Le rejet du rapport Estrela par le Parlement européen en décembre confirme ces dérives extrêmement dangereuses pour une Europe qui se prétend fondée sur le respect des droits humains.
             
            Nous voulons une Europe qui garantisse le droit à la maternité choisie. Nous serons en France, en Espagne et ailleurs en Europe, dans la rue le 1er février pour rappeler que l'avortement est un droit pour toutes.
             
            En France aussi, nous avons vu comment la droite réactionnaire se lâchait à l'Assemblée Nationale ce mardi par des interventions scandaleuses.
             
            Manifestons ensemble pour dire non à l'ordre moral qui veut égrer nos vies, oui à nos droits et à al liberté d'avoir un enfant ou non.
             

             Le 1er février à 15h place Royale à Nantes"

             

              Gorges : Réunion publique sur les élections municipales 2014

              le 20 December 2013

              Gorges : Réunion publique sur les élections municipales 2014

              Retrouver toutes ces  infos sur :  http://gorges2014.fr/

              Dans moins de 100 jours, se dérouleront les élections municipales. Elles seront un moment privilégiées pour décider de l’avenir de notre commune et de la vie de sa population. Ces élections détermineront pour les 6 prochaines années les choix de la municipalité pour l’école, la démocratie locale, le cadre de vie, l’urbanisme, les services publics, les transports, l’eau, la culture, le sport...

              Ces élections se tiendront dans un contexte de crise économique et sociale qui rend la vie quotidienne difficile pour un grand nombre d’habitant(e)s : Chômage, précarité, bas salaires, petites retraites, isolement… Par des politiques ambitieuses et solidaires, par une gestion responsable, juste et volontaire, la commune peut améliorer la vie de chacune et chacun d’entre nous.

              Une liste ouverte à tous les gorgeois(e)s qui partagent les valeurs de gauche est en construction. Elle se veut porteuse d’alternative à l’équipe municipale actuelle, une alternative basée sur la solidarité, la démocratie locale et la coopération intercommunale. Elle veut permettre aux habitantes et aux habitants de Gorges d’avoir le choix entre 2 projets municipaux différents.

              Parce que nous voulons une commune qui écoute, consulte et associe les citoyennes et citoyens de Gorges, notre projet sera participatif, construit avec les habitant(e)s, avec celles et ceux qui partagent nos valeurs et notre démarche résolument tournées vers le progrès social, le développement humain, le « bien vivre ensemble » et la coopération.

               

              C’est pour vous rencontrer, pour échanger, pour vous faire part d’un certain nombre de nos propositions, pour construire une liste de gauche, que nous vous invitons à participer à notre première réunion publique le :

              Mercredi 15 janvier 2014 à 20h30
              Salle du cepe
              Rue du Cepe, 44190 Gorges

                1er décembre : Marchons pour une justice sociale et fiscale !

                le 22 November 2013

                1er décembre : Marchons pour une justice sociale et fiscale !

                Le 1er décembre, Paris, place d'Italie

                POUR S'INSCRIRE :

                Envoyer un mail d'inscription (nom, lieu de départ) à inscriptionfdg44@orange.fr
                ou téléphoner pour Nantes au 06 84 15 49 58
                pour Saint-Nazaire au 06 86 00 12 37.
                avant jeudi 28 novembre 2013 à 18 heures.

                INFORMATIONS PRATIQUES

                départ de Saint-Nazaire, 7 heures, Base sous-marine, retour 23 heures
                départ de Nantes, 8 heures, place de la Petite Hollande, retour 22 heures

                  ENSEMBLE, DÉFENDONS NOS RETRAITES

                  le 10 October 2013

                  ENSEMBLE, DÉFENDONS NOS RETRAITES

                  Le gouvernement a rendu public son projet de réformes des retraites à l’horizon 2035.

                  Cette cinquième réforme des retraites en vingt ans s’inscrit malheureusement dans une logique de reculs sociaux, d’allongement de la durée de cotisations (43 annuités), qui va avoir pour conséquence une baisse sensible des pensions pour tous et toutes.

                  Malgré quelques mesures symboliques, comme la validation des années d’apprentissage et la création d’un dispositif prenant en compte la pénibilité (avec des modalités qui sont discutables), on ouvre la porte au principe dangereux d’individualisation des droits. Le risque est grand que les femmes continuent à voir se creuser les inégalités.
                  Les plus jeunes, les retraités et l’ensemble des salariés vont être les seuls à payer la note.

                   

                  En contrepartie de la hausse annoncée des cotisations de 0,3% (2 milliards) d’ici 2017, le gouvernement vient de promettre au patronat qu’il va alléger progressivement le coût du travail, en s’apprêtant à sortir totalement ou en partie les cotisations familiales (34 milliards). Elles seraient supportées par les ménages via la CSG ou un autre impôt.

                  Nous refusons de céder aux pressions des marchés financiers qui veulent affaiblir, puis détruire notre système de protection sociale, fondé sur la partie de salaire socialisé (assurance maladie, famille, pensions de retraite).

                   

                  PAS UN EURO DE MOINS, PAS UN TRIMESTRE DE PLUS !

                   

                  SOIRÉE-DÉBAT

                  DÉFENDONS NOS RETRAITES


                  17 OCTOBRE 2013

                  20H00

                  MANUFACTURE DES TABACS

                  BVD STALINGRAD

                  NANTES


                  Pour signer l’appel national

                  www.retraites2013.org

                    Non à la fermeture des agences de la CPAM !

                    le 05 June 2013

                    Non à la fermeture des agences de la CPAM !

                    La Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Loire-Atlantique (CPAM) a décidé le 27 mars 2013 la fermeture de 22 agences de la sécurité sociale pour septembre 2013. Sont concernées les communes de Nort sur Erdre, La Chapelle sur Erdre, Ligné, St Mars la Jaille, Nozay, Vieillevigne, Guérande, Pontchâteau, Legé, St Philbert, Savenay, Le Loroux Bottereau, Ste Luce, Pornic, St Sébastien, Vertou, Les Sorinières, Bouguenais, Orvault, St Brévin, Chantenay, Couëron.

                     

                    Au prétexte d’anticiper sur la hausse du nombre de dossiers CMU (Couverture

                    Médicale Universelle complémentaire) et ACS (Aide Complémentaire Santé), la CPAM sacrifie l’accueil physique de proximité. Pour justifier ces fermetures, elle argue une faible fréquentation de ces agences consécutive notamment à la non visibilité de ces dernières. Ceci n’est que prétexte.

                     

                    Cette décision va pénaliser les plus démunis, les personnes âgées, celles et ceux qui en ont le plus besoin.

                     

                    Le Parti communiste français refuse cette nouvelle étape de la casse du service public de proximité. Il appelle au rassemblement de toutes et tous pour donner un véritable sens au service public de proximité en interpellant et pour stopper la destruction du service public de la santé dans notre département, où les difficultés d’accès aux soins, notamment pour les plus fragiles, sont une réalité !

                     

                    Politique d’austérité = moins de services publics pour les usagers

                     

                    La politique généralisée d’austérité engendre des fermetures des accueils et des suppressions massives d'emplois, ce qui accentue la dégradation des conditions de travail et nuit à la qualité de service rendu aux usagers, assurés sociaux et allocataires.

                     

                    La fermeture des services publics de proximité comme les agences de la CPAM est la conséquence directe des politiques d’exonérations de cotisations sociales patronales.

                     

                    Ce ne sont pas les travailleurs, les retraités, les chômeurs qui sont responsables du déficit de la sécurité sociale, déficit lié entièrement, non pas aux légitimes dépenses pour la santé, mais essentiellement au manque de recettes résultant de la destruction de l’emploi en France, du blocage des salaires et des exonérations de cotisations sociales, renforcées par l’accord Compétitivité emploi et ses 20 milliards de cadeaux supplémentaires aux entreprises.

                     

                    La fermeture de points d’accueil de proximité, c’est encore fragiliser les personnes les plus en difficulté.

                     

                    Le service public, c’est le patrimoine de ceux qui n’en n’ont pas ! Refusons la casse de la sécurité sociale !

                     

                    Signez la pétition en ligne du syndicat CGT : http://lacgt44.fr/spip.php?article269

                       
                       

                      Les tracts

                      Flux rss