Fédération PCF de Loire-Atlantique membre du Front de Gauche

Fédération PCF de Loire-Atlantique membre du Front de Gauche
Accueil

Nous continuerons à agir pour redonner du sens à la gauche !

 
 
 
 

Nous tenons à remercier les 1089 électrices et électeurs de gauche qui nous ont accordé leurs suffrages et leur confiance en accordant au PCF son meilleur résultat en % depuis 1997 dans une élection difficile où 11 candidats concouraient.
Ils ont exprimé leur rejet de la politique de François Hollande et de ses gouvernements. Ils ont dit clairement qu’ils voulaient le retrait de la loi « El Khomri ».
Ils ont dit qu’ils attendaient de la gauche d’autres choix que ceux qui sont mis en oeuvre aujourd’hui.

Ces mauvais choix validés par une majorité de députés ont des conséquences douloureuses dans notre circonscription, pour l’industrie, la santé et pour les familles populaires, pour celles et ceux qui vivent de leur travail ou qui en cherchent.

Au 2ème tour la droite et l’extrême droite espèrent profiter du désaveu et de l’abstention de nombreux électeurs pour renforcer l’aile droite de l’assemblée nationale et faire de la surenchère sur la politique actuelle.
C’est pourquoi pour le second tour nous appelons les forces politiques et les hommes et les femmes de gauche à utiliser le bulletin de vote Karine Daniel pour mettre la droite en échec.

Cet appel n’a rien d’un blanc-seing. Nous regrettons que la candidate socialiste ne s’engage pas à ne pas voter la loi « El Khomri » dont nous exigeons le retrait.
Nous avons noté qu’elle se positionnait pour le développement et le maintien des industries du territoire, cela suppose des actes là encore à l’inverse de ce qui a été mis en oeuvre par les gouvernements au pouvoir depuis 2012 :

- Pour DCNS, cela veut dire remettre en cause les orientations du directeur général qui veut 800 millions d’euros d’économies sur le personnel dans les différents sites.
- A Arcelor cela veut dire la remise en cause de l’accord de 2012 et le rapatriement des activités qui ont toujours constitué le coeur de métier à Basse Indre.
- Pour la Centrale de Cordemais cela veut dire assurer la pérennité du site, remplacer les 2 tranches fuel et surtout garantir les deux tranches charbon comme prévu jusqu’en 2035 en gelant la taxe sur le CO2 et donc en renonçant aux vertigineuses augmentations prévues par S. Royal et M. Valls. Ce qui mettrait en péril de fait la tranche 4 et 5 à très court terme.
- Pour le Grand Port Maritime, c’est exiger de Bercy que l’Etat s’engage à assumer ses responsabilités financières à l’égard du port et engager une véritable politique maritime et portuaire à l’assemblée nationale.

Les salariés et les électeurs de la circonscription peuvent être assurés qu’avec le Parti Communiste Français nous continuerons à porter haut et fort la défense et le développement des atouts économiques de notre territoire et à agir pour redonner du sens à la gauche.

Nous ne nous résignons pas ni à la situation actuelle ni au scénario catastrophe Hollande/LePen/Sarkozy que l’on veut nous imposer.
Pour sortir le pays du piège qui lui est tendu, nous sommes décidés à prendre toutes les initiatives pour construire l'union dans la société, dans l'action, dans les échéances électorales de toutes les forces populaires et de gauche qui veulent un projet de changement.

Gilles Bontemps et Isabelle Huchet